Comment vérifier la vérité des histoires sur les réseaux sociaux

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rumeurs circulent sur des sites web des réseaux sociaux tels que Whatsaap, Facebook, Messenger, Instagram, Telegram et d’autres réseaux sociaux que nous trouvons si difficile de les séparer des vraies informations. Mais il y a des choses que vous pouvez vérifier pour savoir si ce sont vraiment des rumeurs ou si elles sont vraies. Un exemple, une personne qui fait un faux message et le met ensuite dans un groupe Whatsaap d’une dizaine de personnes. Et parce que ces personnes lui font confiance ne prennent même pas le temps de vérifier le message et ils l’envoient à leur tour à une vingtaine d’autres personnes. Les vingt continuent également d’en envoyer à d’autres et ils tombent dans le piège de penser que puisque le message était pas envoyé par un inconnu, il n’était pas faux. De cette façon, le message atteindrait une cinquantième personne sans plus en connaitre l’origine, ça devient plus compliqué de vérifier l’origine.

Exemple vraie, une photo récente sur whatsaap montrait un supposé post sur la page Twitter d’un média français France24, publiée en français déclarant: « Le Rwanda prolonge son confinement jusqu’au 11Mai prochain ». Lorsque vous voyez cette photo, vous pouvez penser que c’est vrai. Mais quand vous la regardez attentivement, vous voyez qu’il n’y a pas de signe bleu devant avec la lettre V qui indique des profils bien connus sur Twitter. Et même si c’était le cas, vous vous demandez peut-être pourquoi ces informations si importantes pour le Rwanda n’ont pas été diffusées à une Radio ou un tout autre site d’information rwandais. Vous pouvez également vérifier sur le compte Twitter de France24 et voir si l’information est vraiment publiée.

Photo supposée du compte Twitter de France24

Les gens tombent souvent dans le piège du sentiment que l’expéditeur est une personne digne de confiance, qui ne peut pas envoyer un message peu fiable. Cependant, tu as le choix de demander des preuves que le message est vrai, de rester sceptique pour en être bien sur avant de partager à ton tour. Il est souvent difficile de savoir d’où vient le message. Et il ne s’agit pas seulement de photos et de vidéos, ça arrive également que ce soit des messages audio. Vous avez peut-être entendu parler d’une femme qui prétendait être aux États-Unis et qui disait avoir vu des gens qui allaient subir une intervention chirurgicale pour insérer dans leur corps des cartes électroniques avec le nombre de la bête comme écrit dans la prophétie mentionnée dans la Bible ! Mais après la publication de cette voix, il y en a eu une autre que j’ai entendu moi-même, malheureusement je n’ai pas gardé les deux, la deuxième disait que la première n’était qu’une plaisanterie! En écoutant un message comme celui-là, il faut bien vérifier si les médias américains ont publié quelque chose à propos, tu peux aussi demander à des journalistes professionnels.

Cette photo est l’extrait d’une vidéo, qui serait prise en Chine récemment (personne ne porte de masque!)

Les rumeurs basées sur d’anciennes photos ou des vidéos que les gens expliquent différemment sont également pleins sur des médias sociaux. L’exemple de cette photo de la vidéo supposée avoir été prise en chine, ils décrivent comment les Chinois auraient opprimé les noirs en ces temps de covid19. Mais en regardant attentivement, vous vous demandez immédiatement comment ils auraient battu un noir, le touchant avec des mains nues sans gants ni masques! Comme vous le savez, ces derniers temps les gens sortent de chez eux en portant des masques notamment pour se protéger du covid 19. Alors vous comprenez immédiatement que c’est une vidéo prise dans le passé qui n’a rien à voir avec ce qui se passe en Chine actuellement.

 Un homme noir est étendu par terre, ils ont visiblement battus mais rien ne prouve que cela ait été fait pendant cette période de Covid19.

Si vous n’avez pas suffisamment de preuves que c’est une histoire vraie, ne la partagez pas avec les autres. Il existe aussi les messages qui mentionnent «envoie à 10 personnes y compris moi-même et tu seras béni!» Comment pensez-vous que cela puisse vraiment avoir un fondement? Il y a d’autres messages que constaterez, ou ils écrivent les noms des personnes et parfois ils mettent aussi des photos disant que ces personnes sont recherchées par la police! La police a normalement un processus de publier les annonces, elle a un site web ou un compte Twitter, elle fait aussi des annonces signées officiellement. Ils ne peuvent pas envoyer un document sans la signature officielle et ne pas le publier sur les sites officiels.

Partager des messages non fiables avec d’autres peut avoir un effet dévastateur sur le lecteur, et même souvent avoir un effet dévastateur sur le public. Si vous n’êtes pas sûr de l’origine du message, et qu’il n’y a aucun média connu qui a publié la vérité sur ce sujet, ou que vous voyez une photo qui peut ne pas correspondre à la façon dont ils l’interprètent, vous comprenez qu’il n’y a pas de preuves que c’est une histoire vraie. Le mieux serait de ne pas le publier. Ne pas publier une histoire en laquelle vous ne faites pas confiance est une bonne pratique pour réduire les rumeurs sur les réseaux sociaux et réduire un impact négatif sur les gens.

JaneU.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *